« Les vautours de la mine »

C’est comme un délit d’initié.

Que ne ferait-on pas pour acquérir des matières premières à un cours normal quand on sait que la pénurie va provoquer une hausse des prix ?

Mai 1981. Edouard de Fouquier reçoit en pleine nuit un appel téléphonique de son ami américain, Jim, qui l’informe que les gelés au Brésil vont détruire une grande partie de la récolte de café à venir. L’industriel, un des plus grands fabricants de café consommable en France, décide de profiter de cette information pour s’assurer d’approvisionnements au prix du marché avant que les cours ne montent. Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, il décide de se rendre lui-même en Afrique. Démarche innocente que le destin va détourner de sa destination initiale.

24

Au cours d’une escale africaine, l’homme d’affaires se retrouve détenteur d’un dossier qu’il n’aurait jamais dû avoir. Ni lire. Surtout quand il s’agit d’un rapport du FMI détaillant la fortune du président Basongo. Dictateur autocratique à qui le FMI demande de mettre de l’ordre dans ses finances publiques avant de lui octroyer de nouveaux crédits. Constat insupportable sur les détournements des sommes colossales allouées à des pays qui ne cessent de s’enfoncer dans la misère au fur et à mesure que leurs dirigeants s’enrichissent.

Conscient du danger de circuler avec un tel document, de Fouquier le confie à une hôtesse de l’air qui le postera à destination de Genève.

Devenu la proie d’une chasse à l’homme impitoyable, menée par Palendo, colonel aussi froid que dévoué au chef suprême, Edouard de Fouquier trouve une alliée aussi inattendue qu’intéressée en Jessica, amie d’enfance de Basongo et très concernée par les affaires privées du président.

Entre intérêts divergents, rivalités exacerbées, jalousies, trahisons et coups tordus, Edouard de Fouquier devra arbitrer les compétiteurs convoitant le sous-sol d’une mine aux filons énigmatiques.

POUR ACHETER : AMAZON

COVER_THUMB-3859

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s