Les progressistes à la manœuvre 

L’idéologie progressiste se porte bien. Leur credo est de faire de l’occident une entité économique au service des multinationales et de la finance mondiale. Leurs leviers sont la surconsommation, l’abrutissement des masses pour en faire des peuples qui ne pensent plus, la défense des minorités agressives pour culpabiliser les citoyens sur leurs actions passées, l’idée de faire croire qu’ils sont les seuls représentants du camp du bien, le développement de l’intelligence artificielle et la mainmise sur les médias pour éviter toute pensée qui ne correspond pas à leur doxa etc.

Côté oppression de la pensée de ceux qui osent se référer à notre histoire, les censeurs sont à la manœuvre, sans honte et sans reproche de qui que ce soit.
Ainsi, Michel Onfray est viré de France Culture pour avoir tenu des propos souverainistes. Il ose rappeler que le traité de Maastricht a été signé contre l’avis des peuples qui avaient voté contre par referendum. Quant à la ville de Marseille, elle surprime les podcasts de Franck Ferrand de son site Internet parce qu’il est jugé trop à droite. Jean-Marc Coppola, adjoint communiste, chargé de la culture, montre bien le sectarisme propre aux staliniens. Frank Ferrand ose avoir une tribune dans Valeurs Actuelles et être présent sur le plateau de CNews.
De même accuser ses opposants de complotistes ou de tout autre adjectif méprisant permet de fuir le débat, de salir les réputations, de tordre le cou à tout raisonnement contraire au sien et d’ancrer dans les esprits qu’il n’y a qu’une seule vérité, celle du Prince et de ses inféodés. Ainsi accuse-t-on Zemmour de « charlatan du c’était mieux avant » (Le Monde du 18/12/2021) parce qu’il défend des valeurs de bon sens et de raisonnements qui sentent bon le terroir. Une France souveraine d’entrepreneurs, d’artisans, de paysans et de commerçants qui ont le sens de l’effort, qui ne se regardent pas le nombril et n’attendent pas de l’état des allocations en tout genre, mais voudraient moins de normes, de règles et de suspicion de la part des fonctionnaires.
Masquer les réalités et entretenir des peurs sur notre soi-disant responsabilité du réchauffement climatique, alors que les mêmes mondialistes se moquent des questions environnementales quand ça les arrange :
  • Les JO de Pékin vont se dérouler sur 100% de neige artificielle (L’Obs du 30/12/21)
  • La coupe du monde de football se jouera dans le désert du Qatar, dans 8 stades climatisés!*
  • Lufthansa avoue 18.000 vols « à vide » pour conserver ses couloirs aériens
  • Un paquebot consomme l’équivalent de 87.000 voitures diesels et on en construit de plus en plus gigantesques
  • Les milliardaires font des voyages dans l’espace
*Éric Cantona à ce propos dit : « Les coupes du monde devraient être attribuées aux pays qui ont la possibilité d’avoir un impact durable et de développer le football au sein de leur population, tant masculin que féminine. Au Qatar, il n’y a rien. Le Qatar, ce n’est pas le pays du football. Je ne suis pas contre l’idée d’organiser une Coupe du monde dans un pays où il est possible de développer et de promouvoir le football, comme en Afrique du Sud ou aux USA dans les années 90. Mais au Qatar, la vérité est que ce potentiel n’existe pas. Il n’y a rien. Je pense que c’est seulement une question d’argent, et la façon dont ils ont traité les gens qui ont construit les stades est horrible. Des milliers de personnes sont mortes. Et pourtant, nous allons fêter cette Coupe du monde. »
Les Progressistes savent mélanger les genres et verrouiller les instances internationales. À l’occasion de la pandémie Covid19 on peut s’interroger sur les emplois successifs de certains :
  • Aamir Malik, ancien consultant du cabinet Mc Kinsey qui conseille Macron depuis 2017 sur la gestion du Covid19, est l’actuel directeur de l’innovation chez Pfizer
  • Scott Gottlieb, ancien commissaire de la FDA (Food and Drug Administration qui autorise, notamment, la mise sur le marché des médicaments aux USA), est membre actuel du conseil d’administration de Pfizer*
  • Stephen Hahn, ancien commissaire de la FDA chargé de réglementer Moderna, est à présent directeur médical de Flagship Pioneering – la société de capital-risque derrière Moderna*
  • James C. Smith, PDG de Reuters chargé d’informer les citoyens sur les vaccins COVID19 est un membre actuel du conseil d’administration de Pfizer*
  • La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a confié au New York Times, en avril 2021, qu’elle correspondait par SMS avec Albert Bourla, le directeur général de Pfizer*, alors que les Vingt-Sept négociaient l’achat de vaccins contre le Covid-19 avec le laboratoire américain. Les contrats passés entre la Commission et les laboratoires concernés ne sont pas encore divulgués. Le problème de cette occultation résidant dans le fait que les laboratoires se seraient affranchis de toute responsabilité quant aux effets secondaires éventuels. L’urgence d’avoir des vaccins pour affronter la pandémie a-t-elle prévalue sur la qualité des produits ? à suivre…
* Les trois groupes pharmaceutiques Pfizer, Biontech et Moderna réaliseront cette année des bénéfices avant impôts de 34 milliards de dollars, soit 65.000 dollars par minute, évalue l’ONG People’s Vaccine Alliance, qui milite pour l’accès des pays pauvres au vaccin.
Les progressistes sont dans le déni des réalités de la vie. Le « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », la comédie satirique de Jean Yann de 1972, est toujours d’actualité et leur sert de mantra. Les violences quotidiennes sont occultées. Quand Gérard Collomb quitte son poste de Ministre de l’Intérieur en 2018 : « L’air grave, le septuagénaire lâche alors une phrase en guise d’alerte solennelle sur la situation des quartiers, où « la loi du plus fort » s’imposerait devant celle de la République. « Aujourd’hui, on vit côte à côte, je crains que demain on ne vive face à face« , lance-t-il devant un Édouard Philippe stoïque. (Marianne du 31/10/2018).
On ne vous dira jamais non plus au 20H les violences quotidiennes. Petit tour d’une semaine ordinaire en France :
  • 100 voyous ravagent le Palais des sports à Marseille
  • 60 racailles tirent au mortier sur le commissariat d’Argenteuil
  • 5 truands narguent les forces pénitentiaires à Lyon
  • 1 assassin poignarde un vigile à Nantes
  • Et pour le début de la semaine un djihadiste attaque au poignard des policiers à Cannes
Auquel il faut ajouter un taux croissant des violences quotidiennes et de viols, des cimetières profanés, des églises incendiées ou vandalisées, des personnes égorgées etc. Mais, chut, le danger c’est Zemmour, celui qui dénonce ce bordel infernal !
L’ancien présentateur du JT de 20H, Jean-Claude Bourret écrit à ce sujet :
« France : sérieuse menace de guerre civile. En 50 ans de journalisme, je n’ai jamais constaté une telle accumulation de violences, prélude, pour certains, à l’arrivée d’une guerre civile. N’exagérons pas : il y a beaucoup de régions où règne le calme, et c’est heureux. Cependant je n’oublie pas ce qu’avait confié le Président Hollande à mes deux confrères du Monde (Un président ne devrait pas dire ça !) : l’une des solutions pourrait être l’abandon de certaines zones, à ces populations qui ne veulent pas s’intégrer, et dont certaines sont équipés d’armes de guerre… »
Donc, après soumission, démission !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s