Vers un nouveau totalitarisme

Edgar Morin, 99 ans, écrit en ce début 2021 : « Nous voyons aujourd’hui s’installer les éléments d’un totalitarisme. Celui-ci n’a plus rien à voir avec celui du siècle dernier. Mais nous avons tous les moyens de surveillance de drones, de téléphones portables, de reconnaissance faciale. Il y a tous les moyens pour surgir un totalitarisme de surveillance. »

Le constat est clair. Les technologies numériques permettent de suivre les déplacements, de connaître les dépenses effectuées à la date et au lieu près, d’enregistrer les conversations si nécessaire, de surveiller les rues. Plus rien n’a de secret pour la technostructure qui impose règles, normes et décrets. Quant à l’intelligence artificielle, elle permet de connaître les pensées et les désirs de chacun et leurs opinions politiques. Tout ce qu’on dit, écrit ou commente sur les réseaux sociaux peut être enregistré, analysé et stocké.

Lire la suite