Vers un nouveau totalitarisme

Edgar Morin, 99 ans, écrit en ce début 2021 : « Nous voyons aujourd’hui s’installer les éléments d’un totalitarisme. Celui-ci n’a plus rien à voir avec celui du siècle dernier. Mais nous avons tous les moyens de surveillance de drones, de téléphones portables, de reconnaissance faciale. Il y a tous les moyens pour surgir un totalitarisme de surveillance. »

Le constat est clair. Les technologies numériques permettent de suivre les déplacements, de connaître les dépenses effectuées à la date et au lieu près, d’enregistrer les conversations si nécessaire, de surveiller les rues. Plus rien n’a de secret pour la technostructure qui impose règles, normes et décrets. Quant à l’intelligence artificielle, elle permet de connaître les pensées et les désirs de chacun et leurs opinions politiques. Tout ce qu’on dit, écrit ou commente sur les réseaux sociaux peut être enregistré, analysé et stocké.

Lire la suite

Le monde d’après en 5 questions

Les pandémies sont-elles prévisibles ?

Du moyen-âge à aujourd’hui, elles ont toujours existé. La grippe, dite espagnole, mais en fait venant de Chine, a fait un million et demi de morts en 1918/19. La pandémie s’est propagée dans plusieurs pays et continents simultanément en moins de 3 mois. Mais selon l’Institut Pasteur, la grippe espagnole aurait tué plus de 30 millions de personnes. La grippe de 1968, ou grippe de Hong Kong, est une pandémie de grippe qui s’est répandue dans le monde entier à partir de l’été 1968 et jusqu’au printemps 1970. Elle a tué environ 1 million de personnes et a été causée par une souche réassortie H3N2 du virus H2N2 de la grippe ABien que probablement apparue en Asie centrale ou dans le centre de la Chine vers le mois de février 1968, la pandémie est reconnue à Hong Kong où elle a touché un demi-million d’habitants, soit 15 % de la population.

Lire la suite