Au pays de la COVID-19

Un matin ordinaire dans le métro parisien. Les zombis masqués paraissent encore plus seuls et perdus qu’avant. Ils semblent apeurés, immobiles, sur leurs gardes. Leurs pensées sont annihilées, ralenties et doivent chercher à accrocher une idée, même plus une histoire, trop difficile. Juste du rassurant, de l’apaisement.

Lire la suite

À la lumière du petit matin

Agnès Martin-Lugand nous présente Hortense, professeur de danse, volontaire, sensible et attachante, qui se foule la cheville et part se ressourcer dans la bastide familiale. Elle attend un engagement de l’homme qu’elle aime, mais qui est marié et n’imagine pas quitter femme et enfants. Elle le sait mais ne veut pas y croire.

La distance et un nouveau cercle d’amis retrouvés lui font prendre conscience que son histoire d’amour est sans issue. Un médecin énigmatique lui offre une nouvelle chance.

C’est d’une écriture sensible, émouvante et juste. Les protagonistes sont attachants par leur sincérité à comprendre que ce cordon, qui maintient Hortense dans une soumission, lui inflige plus de frustration que ne lui apporte un équilibre apaisant. Leur regard vis à vis d’elle reste hors de tout jugement qui la blesserait.

A-LA-LUMIERE-DU-PETIT-MATIN-1400px-1

Ce monde est fou(tu).

La preuve par… quatre infos, glanées ci et là par Guillaume Dehaenne :

  • Des chercheurs de l’université de Harvard ont réussi à faire pousser une viande de synthèse à partir de simples cellules musculaires de vaches et de lapins.
  • À Londres, la National Gallery expose des portraits de Gauguin accompagnés d’une mise en garde à destination du public : “L’artiste a eu de façon répétée des relations sexuelles avec de très jeunes filles […]. Il a de façon indubitable profité de sa position d’Occidental privilégié pour s’accorder une grande liberté sexuelle”.
  • L’hôtel Fukuoka au Japon propose à ses clients d’y passer la nuit pour 1 $. En échange, ils doivent loger dans la chambre n°8, filmée 24/24, et accepter que tout soit diffusé en direct sur YouTube.
  • Sur sa nouvelle plateforme VOD, Disney diffuse un message en préambule de ses plus anciens films “Ce programme est présenté tel qu’il a été créé. Il peut contenir des représentations culturelles »

IMG_0360